Renard Roux 101 - JC Lemay Photo

RENARD ROUX 101


30 NOV 2018

Tel que mentionné sur ma première publication facebook, ça fait longtemps que je n'ai pas eu une séance photo aussi gratifiante que cette fois avec mon ami roux. J'ai trouvé ce petit mammifère sur une plage enneigée de Rimouski dans le coin de Pointe-au-Père, alors qu'il chassait les campagnols sous la neige.


J'ai marché vers lui sur une cinquantaine de pieds, puis je me suis couché sur le ventre dans la boue du marais pour profiter du spectacle. Il courait partout et s'arrêtait parfois pour sentir ses proies, puisqu'il ne les voyait pas. Inutile de vous dire que le paysage et le coucher du soleil étaient incroyables. Vraiment heureux de pouvoir partager des moments comme ceux-ci avec la faune.


Ceci étant dit (et copier-coller de ma publication facebook, hehe), je vais vous donner quelques conseils pour repérer, approcher et photographier le renard. 

REPÉRAGE


Évidemment, on débute presque toujours par trouver un environnement propice à sa présence. Le renard roux fréquente les milieux agro-forestiers (MFFP, 2018). En d'autres mots, les grands champs près des forêts sont souvent de bons endroits. L'hiver, les grands champs sont parfois remplacés par le littoral enneigé, qui devient lui aussi une aire de chasse sans obstacles.

Puis, on cherche les traces de l'animal. On peut les suivre pendant des heures sans arriver à quoi que ce soit, mais il faut d'abord être certain de ce que l'on observe. Ce serait dommage de suivre des pistes de chien, non?! En observant l'empreinte du renard, on peut distinguer quatre doigts et un coussin plantaire en forme de triangle (Nature-Action, 2018). Les griffes peuvent être apparentes ou non. Comme notre ami trotte le plus souvent du temps, les empreintes seront superposées.

EMPREINTES DE RENARD ROUX

APPROCHE


Je tiens à spécifier que la technique la plus respectueuse de la faune est toujours l'affût. On se cache et on attend, les doigts croisés. Ça demande un bon travail de préparation et de repérage, mais c'est aussi celle qui permet d'observer le comportement le plus naturel de l'animal. Une fois le renard repéré, l'approche (si nécessaire) débute. Gardons en tête que son odorat est plutôt efficace. Il faut donc tenter d'envoyer notre odeur dans le vent, loin de celui-ci. Si je regarde vers le renard et que le vent me souffle au visage, alors notre odeur se dirige en sens opposé du sujet, ce qui est favorable.


Ensuite, il faut rester le plus discret possible, comme avec toute espèce. On masque les déplacements en tentant de se cacher dans la lisière, les haies, ou blocs de glace, bref vous voyez le portrait. Les journées venteuses sont aussi excellentes pour masquer le bruit de nos pas, mais n'oubliez pas le sens du vent. Toutes ces étapes se font en évaluant le terrain selon l'endroit où est le renard et ce que l'on veut comme image (en respectant nos distances). Par exemple, j'ai jugé opportun de me déplacer vers le sud lors de cette séance, afin d'améliorer la composition de mon image et y insérer les montagnes du Bic et le coucher du soleil. Il y avait de gros rochers derrière lesquels j'ai pu me cacher. Malgré tout, notre ami était bien au courant de ma présence.


Regardez le comportement de l'animal, c'est toujours le meilleur indice. Évitez les mouvements lorsque celui-ci vous observe. Profitez des autres moments pour vous déplacer s'il le faut absolument.


AJUSTEMENTS


Puis, la prise de photo. Utilisez une longue focale (300mm et plus), la plus lumineuse possible afin d'avoir une vitesse d'obturation élevée. Le renard peut parfois bouger rapidement et soudainement; sous la barre du 1/500 de seconde, on peut parfois manquer le mouvement, mais tout dépend des situations bien entendu.


Par exemple, mes ajustements pour la plupart de ces images étaient de

600mm

f6,3 (le plus bas de ma lentille) 

1/500 seconde

ISO 1600

Canon 6D mk2 avec une sigma 150-600mm


J'espère que tout cela vous aura aidé à prendre ces superbes bêtes en photo! N'oubliez pas de lire la dernière partie, avec le petit vidéo :)


CHASSE


Les proies favorites de cet animal sont les rongeurs, bien souvent cachés sous la neige en hiver. Rusé, le renard utilise son ouïe, sa vue et son odorat pour d'abord repérer les campagnols, souris ou autres. À première vue, il semble se concentrer et tendre l'oreille. Il utilise son ouïe extrêmement développée pour identifier la position de ses proies. Ensuite, il bondit, en se courbant et sautant à pieds joints, caractéristiques d'une technique de chasse appelée «mulotage». Puis, nez et pattes directement dans la neige, il plonge, laissant parfois aucune chance aux rongeurs.

VIDÉO

Il y a un peu d'ombre sur les raisons exactes qui expliquent comment le renard peut être AUSSI efficace dans une technique qui, soyons francs, est presque à l'aveuglette... intéressant! Dans le vidéo, vous allez observer toutes ces étapes, et une petite surprise de mécontentement d'échec de chasse à la fin que je trouvais amusante. Enjoy!



CARTE DE SOUHAIT - RENARD ROUX (5$)

BOUTIQUE - "THE CATCH" ALUPANEL

BOUTIQUE - CALENDRIER 2019 (25$)

Powered by SmugMug Log In